Une conduite efficace

Une conduite efficace vous permet d’économiser de l’argent et de contribuer à la protection de l’environnement

Nous pensons généralement que notre conduite est bonne. Mais combien sommes-nous à savoir conduire de manière à économiser l’énergie ?

Quelle est la meilleure manière pour nous d’économiser de l’argent et de réduire les émissions d’échappement ?

Conduisez-vous aussi lentement que possible ? Quelle vitesse devriez-vous passer ? Comment devriez-vous prendre un carrefour ou conduire à l’approche de feux de circulation ?

Le découvrir peut être très utile, dans la mesure où nos tests montrent que mettre en pratique quelques conseils et techniques de conduite économique sur le plan énergétique peut vous permettre d’économiser jusqu’à un quart de vos dépenses en carburant chaque année.

Il n’y a en outre pas que la conduite qui compte. Vous seriez étonné par la différence que peuvent faire de petits détails, tels que vérifier la pression de vos pneus, fermer les vitres pour réduire la résistance au vent et éteindre la climatisation aussi souvent que possible.

Nos conseils de conduite

1. Pression adéquate des pneus

Des pneus sous-gonflés sont potentiellement dangereux et peuvent accroître la résistance au roulement entre les pneus du véhicule et la route, ce qui signifie que le moteur doit travailler plus et consomme par conséquent davantage de carburant.

2. Un véhicule bien entretenu

Un véhicule mal entretenu est susceptible de ne pas fonctionner de manière optimale. Des problèmes tels que des filtres partiellement bloqués, des performances médiocres en termes d’huile et des systèmes de contrôle d’émissions sous-performants empêcheront votre moteur de fonctionner normalement. Il peut en résulter une consommation accrue de carburant et des émissions nocives plus élevées.

3. Retirez les galeries du toit

Les fixations extérieures, telles que les galeries de toit, les rails et les porte-vélos, doivent être retirées lorsqu’elles ne sont pas utilisées. Elles modifient le flux d’air sur le véhicule et augmentent les traînées aérodynamiques. Votre moteur doit donc générer une puissance accrue, ce qui augmente la consommation de carburant et les émissions nocives.

4. Restez au frais tout en protégeant l'environnement

Évitez de rouler avec les vitres ouvertes à des vitesses supérieures à plus de 80 km/h dans la mesure où cela accroît les traînées aérodynamiques de votre véhicule. Afin de réduire la charge de travail du moteur et par conséquent la consommation en carburant, fermez vos vitres et allumez le ventilateur. N’utilisez la climatisation que lorsqu’elle est vraiment nécessaire au maintien d’une température confortable.

5. Retirez toute charge superflue

Porter des charges superflues dans le coffre ou l’habitacle du véhicule amènera le moteur à travailler davantage lors des accélérations. Cela affecte particulièrement les arrêts / démarrages. Retirer simplement cette charge permettra de réduire la consommation de carburant ainsi que les émissions nocives.

6. Réduisez les arrêts / démarrages

Le moteur travaille davantage lors des accélérations et chaque fois que les freins sont utilisés, cette énergie est perdue en chaleur. Accélérer en douceur et lever le pied de l’accélérateur plus tôt favorisera les économies d’énergie.

7. Ne faites pas tourner le moteur pendant des périodes d’arrêt prolongées

Faire tourner le moteur durant les périodes d’arrêt entraînera une consommation de carburant et produira des émissions. Durant des périodes de plusieurs minutes ou plus, si la sécurité le permet, éteindre le moteur permettra d’interrompre complètement la consommation de carburant ainsi que les émissions nocives.

8. Évitez les accélérations brusques

Les accélérations brusques et l’utilisation de régimes de moteur élevés entraîneront une consommation de carburant plus importante. Lorsque les charges sont élevées et à grande vitesse, le moteur fonctionne en effet moins efficacement. Accélérer de manière plus progressive pour atteindre la vitesse désirée et éviter des révolutions de moteur élevées en passant une vitesse supérieure plus rapidement réduira la consommation de carburant ainsi que les émissions nocives.

9. Évitez les trajets courts

Sur les trajets courts, un moteur froid utilise davantage de carburant qu’en situation normale jusqu’à ce qu’il atteigne la température de fonctionnement optimale. Le convertisseur catalytique dans le pot d’échappement, qui réduit les émissions nocives, est également moins efficace lorsqu’il est froid. Les itinéraires débutant à des températures froides entraînent donc des émissions nocives plus élevées ainsi qu’une hausse de la consommation pendant plusieurs minutes après le démarrage par rapport à un moteur chaud. Ainsi, dans la mesure du possible, il est plus bénéfique d’éviter les courts trajets.

10. Utilisez des carburants de bonne qualité

Les carburants de bonne qualité, tels que les carburants BP Ultimate, permettent au moteur de fonctionner plus efficacement, ce qui génère une réduction de la consommation de carburant et des émissions nocives.

Protégez le cœur de votre voiture

Vous devez activer Javascript pour visualiser cette vidéo.

Chargement de la vidéo

Veuillez patienter...

Tournage de la vidéo Protégez le cœur de votre voiture

Vous devez activer Javascript pour visualiser cette vidéo.

Chargement de la vidéo

Veuillez patienter...